Vivre simplement avec mode de vie minimaliste Hygge

Elisabeth Simard, du blogue Ruban Cassette, nous partage son cheminement vers un mode de vie épuré.

Adopter le concept danois « hygge »

Avec l'arrivée des grands ménages du printemps, il me semble que la plupart d’entre nous recherchons un sentiment de bien-être, de plaisir et de confort dans la vie. On voudrait tous vivre selon le concept danois hygge. Hy-ge-quoi ? Hygge est un mot qui décrit un sentiment ou une façon de se sentir qui provient du confort et du plaisir authentique et simple de la vie quotidienne. Certains le définissent aussi comme l’art de renouer avec l’intimité en créant autour de soi une atmosphère chaleureuse et en se donnant du temps de qualité qui favorise les échanges riches avec les proches et qui permet de relaxer plus souvent.

Tout cela, c’est magnifique, mais difficile à atteindre, non? On vit dans des maisons remplies et débordantes, on a des milliers d’activités et du travail à plus savoir où donner de la tête. Il semblerait qu’en 2016 la famille moderne n’a pas le temps d’être hygge.


Attendre un enfant dans la simplicité

Chez nous, le déclic s’est fait quand on a appris qu’on attendait notre premier enfant. J’étais pourtant ramasseuse, mais je me suis sentie étouffée par tout ce dont j’étais supposée avoir besoin. Pour contrer ce sentiment, on a décidé d’accueillir cet enfant simplement.

Ce qui m’a le plus aidée dans ce processus a été de le faire de façon graduelle et réfléchie. Certains préfèreront y aller de manière draconienne, c’est une question de choix. Maintenant que j’ai fait un grand bout de chemin, j’épure de manière draconienne. J’ai gagné de l’aisance et du détachement face aux objets, mais j’ai dû me pratiquer! J’ai commencé avec des catégories faciles (vêtements, jouets et articles pour enfants, pharmacie, cuisine) au lieu de m’attaquer aux choses sentimentales en premier.

En contrepartie, j’aime profondément ce qui demeure dans notre maison. Il est là mon état contemplatif : je vois ce que je possède et j’aime ce que je vois.

Pour ne pas retourner en arrière, on fait attention à tout ce qui entre chez nous. On n’accepte plus de recevoir ou d’acheter sans se questionner : En a-t-on réellement besoin? Est-ce que ça apportera quelque chose de plus à nos moments familiaux? Ai-je de la place dans ma maison, ma tête, mon horaire pour prendre soin d’un objet de plus?







Épurer sa maison, sa vie et sa tête

Tranquillement, cette épuration s’est transposée à l’ensemble de notre vie. On tient nos horaires épurés. On s’assure que nos enfants ont du temps libre en quantité et de la place pour l’ennui, quotidiennement. Pour eux, pour nous. Pour ne pas se sentir essoufflés. Je réalise que c’est ainsi qu’on est bien : quand on a de la place pour penser, créer, jaser et être spontanés. Quand on ne se sent pas ensevelis par les choses à ranger, à organiser. Quand on n’a pas une myriade d’activités qui nous attendent sans avoir le temps d’apprécier.

Adopter le style de vie hygge, c’est un choix de vie très personnel. Il y a tant de façons d’être heureux dans la vie. À nous de s’écouter pour se créer un mode de vie qui nous remplit le cœur et la tête de bonheur!